Capoeira un jour

Content de voir qu’il y a des cours de Capoeira dans la région de Vaudreuil-Soulanges… mais ça va devoir attendre pour le moment, avec les enfants, c’est bien occupé. Voici les liens :
Capoeira (CCCB) Vaudreuil-Soulanges (voir aussi leur page FaceBook)

Advertisements

Formation de chasse à l’orignal

La fin de semaine dernière, j’ai assisté à la formation de chasse à l’orignal de Michel Therrien à la Pourvoirie Waban-Aki.

Pourvoirie Waban-Aki

Formation de chasse à l’orignal de Michel Terrien à la Pourvoirie Waban-Aki

La journée a débutée autour d’un feu de camp sur les berges du Lac Dépôt – parfait pour nous mettre dans l’ambiance. Entrecoupées d’histoires et d’anecdotes, Michel a su livrer une formation intéressante et pertinente – même pour les chasseurs déjà expérimentés. Voici quelques éléments pris au hazard de mes copieuses notes :
– L’orignal a une bonne vision et un excellent ouï (tympan 27 fois plus gros que le notre)
– La période du rut se déroule (dans 95% des cas) entre le 25 septembre et le 4 octobre (en fait, la durée de la clarté dicte le début et la fin de la période)
– Il est important de « câller » le bon son au bon moment et d’agrémenter les appels de bruits naturels (bruissement de feuillage avec un panache)
– Après le rut, l’appel de la femelle en détresse est une bonne stratégie car un buck mature pourra venir vérifier
– L’orignal ne supporte pas une température ambiante supérieure à 19 degrés celsius – il se réfugiera à l’ombre ou dans l’eau. Il mue 2 fois l’an, au printemps et à la fin août pour son poil d’hiver
– Vu sa masse, il tente toujours de minimiser ses efforts énergétiques – sa survie dépend de sa conservation d’énergie
– Après le rut, il vise surtout se gaver en préparation pour l’hiver – il faut viser les territoires propices (buchers ayant des arbustes de 2 mètres de haut: du cerisier, du tremble ou du sapin)
– Il est utile de conserver la cloche de l’orignal (sa «barbiche») car elle sert à répandre ses odeurs (tout comme l’urine de sa vessie)
Christian Dussault est un biologiste ayant effectué une analyse approfondie du comportement de l’orignal – et surtout ses déplacements.
– L’orignal n’aime pas être à découvert le jour et fréquente l’ornée de la forêt à proximité des lieux où il se nourrit
– Il faut comprendre la morphologie de son territoire de chasse ainsi que le biotope – il faut penser comme un orignal (points d’entré et de sortie, nourriture, visibilité, etc.)
– Il faut se familiariser avec son arme à feu et les positions de tir pour être prêt lorsque l’opportunité se pointe
– Côté équipement, un GPS est très utile, surtout après la tombée du jour (Garmin série «CX» recommandé); prévoir des bandeaux indicateurs (flags) – et en poser un sur la baril de son fusil pour voir le vent; un couteau et une petite scie pliante (pour construire une cache de fortune); un «thermocel» pour chasser les moustiques (pas à l’automne quand même, mais c’est utile le reste de l’été!)
Ce n’est qu’un aperçu – qui ne remplace en rien le cours lui-même. En tant que néophyte, je vous la recommande fortement !

Pour des photos et vidéos de nature, voir le site du photographe Philippe Henry et les portails suivants sur l’Orignal : Chasse Québec ; Sentier Chasse & Pêche ; Aventure Chasse et Pêche.

Page du carnet de Louis Nicolas, qu’il consigna lors de son séjour en Nouvelle France de 1664 à 1675.Page du carnet de Louis Nicolas, qu’il consigna lors de son séjour en Nouvelle France de 1664 à 1675 [source: Bibliothèque et Archives Canada]

Bouillon de poulet maison

Souvent, le bouillon de poulet en épicerie contient trop de sel. C’est une des motivations principales de faire son propre bouillon… Rien de plus facile !
Il suffit de conserver les vieilles carcasses de poulet (nous les conservons au congélo dans un sac hermétique) et de les faire bouillir – au moins une heure. Le goût sera proportionnel au temps à mijoter en fait.
On ajoute aussi de vieilles retailles de légumes amassés au courant de la semaine, pour ajouter du goût. Sinon, c’est une bonne idée d’y ajouter une couple de carottes et d’oignons…
20120511-210826.jpg
Une fois que le tout a mijoté, on passe le résultat à la passoire…

20120511-210835.jpgNous mettons le résultat au frigo pour enlever un peu de gras… Et on peut congeler le bouillon en portions d’un litre environ, pour usage ultérieur (comme des soupes).
Le goût est incomparable !

Nouveau: Le Gobelet a enfin un site Internet !

Si vous ne connaissez pas encore le Gobelet, c’est que vous habitez dans une caverne – ou pire – à Montréal. Le mythique dépanneur dans le Dorion Garden lance (enfin!) son site Internet : http://www.legobelet.com/.

Il faut dire que visiter le site, c’est comme retourner dans le passé – un look définitivement rétro du milieu des années 1990… avec un code couleur des années 1970. Un peu pénible en fait. Je me suis inscrit à leur liste de diffusion, on va voir pour la suite.

Mais sérieusement, je dois être frustré parce que je n’ai plus de bière !

20120430-214317.jpg Voici un cruchon de 64 oz vide de la succulente British du brasseur de Saint-Tite À La Fût, une brune au goût de noix. Des fois, visiter un site web ce n’est pas assez, il faut faire le plein à la source !

Cours de RCR pour bébé chez MamanZen

Connaissez-vous MamanZen? Il s’agit d’un « espace bien-être » pour maman et bébé qui vien d’ouvrir sur le boul. Saint-Charles à Vaudreuil-Dorion. En plus des cours, il y a un café et plein de services et conférences… un endroit pour socialiser et vivre en santé. On aime !

On vient de s’inscrire pour des cours de RCR pour bébés le 27 mai… Parce qu’on est jamais certain d’avoir ramassé tous les bouchons de bière dans sa maison !