Construction d’un bac à jardin sur élevé

Nous avons eu des problèmes de marmotte l’an dernier, elle a complètement décimée notre jardin. En plus, elle se dandinait impunément autour de nous, deignant se sauver lentement si on s’approchait. Cette année, on s’est paré pour la chose, en bâtissant des bacs à jardin surélevé (qui peuvent aussi contenir des fleurs. J’avais des 2×8 en pruche et des 2×6 en mélèze qui me restait suite à la construction de mon balcon. Alors voici mon plan:

     

  (notez que j’ai fait deux bacs, alors j’ai doublé la quantité de bois) 

Le bas est en pruche, le reste en mélèze. Les pattes sont 2 pieds de haut et les bacs seront 30 pouces de large (extérieur). Donc, ça me prend le bois suivant:

Pruche: 4 morceaux de 2 pieds (pour les pattes) et 4 morceaux de 26 et demi pour les travers (j’utilise du bois non plané, alors il est un peu plus large). 2 morceaux de 6 pieds pour les côtés.

Mélèze: 5 morceaux de 30 pouces de long pour soutenir la boîte. Quelques autres bouts restant pour soutenir la broche à poule du dessous. 

De la broche à poule pour le dessous et un bon géotextile pour la terre.

   

Important: laisser un jeu (genre un pouce) sur le travers extérieur de mélèze pour pouvoir visser la boîte en pruche par dessus  

  

J’avais un restant de broche à poule (que j’ai utilisé pour bâtir une clôture autour de notre potager) alors je l’ai mis dans le fond pour solidifier la structure. Je l’ai brochée pour la tenir en place, en prenant soin de doubler les bords pour que ça soit plus solide.

  

Je visse des travers en mélèze, tout en solidifiant la broche à poule avec des retailles de mélèze.

  

J’ai coupé un géotextile de bonne qualité pour recouvrir les parois de la boîte et du fond. Comme ça, l’eau peut s’écouler 

 

Advertisements

Amis de destruction

On ne s’amusera jamais assez avec une sélection de pieds-de-biche et une scie va et vient.

20120703-095606.jpg
La mission: enlever vieux tapis gris-saumon et giproc fissuré pour exposer bois franc et lambris presque centenaire… un jour, on m’expliquera les choix déco des années ’70 !

Éloge du sac à lait!

Au Québec, le lait est distribué en sacs – 3 sacs pour 4 litres (des formats en carton sont disponibles pour 2 litres ou moins). Je récupère maladivement mes sacs à lait pour les réutiliser pour des lunchs ou pour conserver la nourriture.

Par exemple, mon utilisation favorite consiste à faire du maïs soufflé et de remplir des sacs à lait pour la semaine :

20120419-205341.jpg
En plus, les vieilles attaches du lot de sacs à lait permet de fermer les sacs de popcorn. Au fait, pourquoi gardons-nous tous ces attaches?

Le maïs soufflé est fait maison, à partir de grais acheté à l’épicerie et chauffés dans un chaudron dont le fond a été couvert d’huile de canola. Je m’étonne du prix du maïs soufflé au micro-ondes.

Pour le même prix de 10 sacs au micro-ondes, on a un bon sac qui donne 10 fois plus de popcorn! Et il est tellement meilleur au goût, plus ferme et savoureux.

J’ajoute un peu de poudre de chili, un mélange d’épices pour donner du goût (du beurre aussi, mais seulement si j’ai été un bon garçon).

Un peu plus d’effort, pour tellement mieux !