Jeu : les loups-garous

Si jamais vous êtes un grand groupe (plus de 7 personnes) et que vous cherchez un jeu, je vous suggère fortement le jeu les loups-garous.

Le concept est simple. Dans le groupe, il y a des villageois et deux loups-garous. Il y a deux phase par tour, la nuit et le jour. La nuit, les loups-garous « tuent » un villageois et le jour, les villageois doivent tuer un jour, en espérant qu’il s’agit d’un loup-garou…

Il existe des cartes que l’on peut acheter pour jouer le jeu mais, rien de plus simple que de trouver les règles dans Internet puis de se bidouiller un jeu avec des cartes régulières (les villageois sont des piques et les loups-garous des coeurs…)

Voici une explication rapide des règles (adapté d’ici):

– On distribue les cartes et les joueurs les regardent
– On s’explique à quoi servent telles et telles cartes s’il y a des étourdis
– La nuit débute, tout le monde ferme les yeux
– Première nuit : Les loups garous ouvrent les yeux et trucident un joueur. Cette personne devient le maître de cérémonie
– Premier jour, tout le monde ouvrent les yeux
– Annonce du mort, qui doit montrer sa carte
– Conseil du village : tous votent pour un loup-garou présumé.
– Le maître de cérémonie (ou bourreau) tue le présumé loup-garou et présente la carte du défunt à tous.
– Nuits prochaines : jouent les Loup-Garous qui poursuivent le carnage
– Jours prochains : même scénario, les villageois cherchent vengeance en tuant un participant (et, ils l’espèrent, le loup-garou)
=> S’il les deux loups-garous meurent, les villageois vivants gagnent. S’il reste autant de loups-garous que de villageois, ces derniers gagnent

Un autre site avec des variantes et plus de types de joueurs pour les grands groupes.

Advertisements

À lire

Quelques romans & auteurs qui m’intéressent…

Du Québec:
2054 aux Éditions XYZ
Théorie de l’information chez Gallimard
– Aussi, une note mentale de lire du feu feu Nelly Arcan
Patrick Sénécal
Dany Laferrière
Gil Courtemanche

Ausse en Français:
– L’Archipel du Goulag d’Alexandre Soljenitsyne originellement publié en français en 1973

Puis en anglais:
Vladimir Nabokov

pour ne citer qu’eux…