Trempette au miso, bonjour le sel

Suite à un souper de groupe sur le thème du Japon, on est resté pris avec une bonne quantité de pâte miso rouge. Pour en finir (et la passer dans autre chose que de la soupe miso) on a essayé la recette suivante de À La di Stasio (Sauce ketchup et miso, par Fred Morin) :

1/2 tasse de ketchup
1/2 tasse de miso
3 à 4 c. à soupe de miel liquide
2 c. à soupe de sauce soya ou tamari
1 à 2 c. à soupe d’huile de sésame
Sauce Sriracha, au goût
Un peu d’eau tiède

J’ai mis moins de miel (2 c. à soupe) et de la sauce soya tel qu’indiquée. Le goût était franchement excellent, surtout avec des carottes et du brocoli, mais pas avec le restant de daikon.

Le seul hic, c’est que le résultat est hyper salé, sans que le goût ne paraisse trop. Il me semble que j’ai passé la soirée à boire de l’eau… Ketchup (140 mg par c. soupe pour 6% de l’apport quotidien) + Sauce Soya (920 mg par c. soupe pour 38% apport quotidien!) + pâte miso (sais pas, c’est marqué dans une langue asiatique, mais salé en masse) = soif !

Advertisements

Topinambours un jour, topinambours toujours

Non, les topinambours ne sont pas les personnages d’une survoltée émission TV pour les tous petits (quoi que…) mais un tubercule succulent indigène au Québec. En fait, Agriculture Canada indique que les exportations des topinambours ont doublés en termes de poids et valeur entre 2007 et 2010.

Bref, Ricardo offre la recette suivante:

1 kg (environ 2 lb) de topinambours, pelés et coupés en morceaux (environ 1,125 litre / 4 1/2 tasses de morceaux pelés)
250 ml (1 tasse) de crème 35 % ou 15 % à cuisson
5 ml (1 c. à thé) de sel d’oignon
250 ml (1 tasse) de fromage cheddar moyen, râpé
1 pincée de piment de Cayenne

Mélanger le tout et cuire à 350F pendant trois quarts d’heure. Il faut faire attention de ne pas mettre trop de sel et de garder un peu de fromage pour gratiner sur le dessus. C’est quand même riche comme concoction, alors viser les journées bien froides ou servir comme accompagnement de quelque chose de pas trop lourd sur le foie.

Lettre à ma femme

Ma chérie,
Je t’offre ce blogue en cadeau. J’espère y consigner toutes tes belles recettes, nos trucs et astuces ménagères et parfois un peu de fantaisie. Oui, oui, tu vas dire que je vais bloguer pour ma bédaine, parce que plus tu peux cuisiner facilement, plus ma bédaine en profite. Tu me connais bien – j’aime offrir en cadeau ce qui m’avantage. Mais au moins, je vais travailler un peu pour toi, en plus de faire la vaisselle.
Je t’aime!
Ton vieux plouk
PS. BobMange.ca et « Enfin, un blogue dédié à ma bédaine » sont des marques de commerce (trade marks)