Sur les ailes de mon portefeuilles

J’ai déjà parlé de portefeuilles il y a quelques temps, mais là, j’ai un gros problème !

20131210-092430.jpg

Le truc, c’est que j’aime écrire. L’inspiration m’attrape un peut partout, en attendant le train, en marchant, à l’épicerie, dans la douche…

Je me suis donc équipé d’un calepin style « reporter » au papier quadrillé de Moleskine (car je le trouve plus pratique pour écrire debout, il tient bien dans une seule main) ainsi que du meilleur stylo de l’univers, le Bullet «space pen» de Fisher, celui que les astronautes ont utilisé dans l’espace. Il peut écrire jusqu’à -40 Celsius, dans l’eau et sur pas mal toutes les surfaces. Le tout, à ma papeterie préférée, Nota Bene à Montréal. D’ailleurs, ils en ont parlé hier dans Le Devoir.

Étant un gars, je ne me suis par arrêté là, bien sûr. Il y avait sûrement moyen d’optimiser et maximiser mon expérience, j’ai dont ajouter quelques éléments «essentiels» à mon ensemble. Le résultat est l’horrible chose obèse ci-haut, dont voici le contenu:

20131210-092441.jpg
(Contenu, d’en haut à gauche, vers le bas à droite:
– Encore dans la poche: Un collet à petit gibier et une carte de mon territoire de chasse
– Sur la poche : 4 trombones et un passage pour le pont de la Rivière-au-Rats pour se rendre à ma pourvoirie préférée
– Un sac ziploc pour protéger des cartes d’affaires mais aussi pour glisser le carnet lorsque je suis dans le bois
– Un multi-outil Leatherman PS4 Squirt (j’aurais dû choisir le Juice CS4 à la place, mais j’avais peur qu’il soit trop gros)
– Un couteau pliable CRKT KISS à lame en dents de scie
– Le bullet space pen dans un bracelet en caoutchouc « angry birds »
– Un kit de survie dans une poche en plastique. La vis est pour ouvrir des bouteilles de vin car le Leatherman n’a pas de tire-bouchon (d’où l’intérêt, en rétrospect, du Juice CS4)
– Un Zippo Slim

Vu que ça n’avait pas trop d’allure mon affaire, je me suis mis à la recherche d’un étui ou d’un portefeuilles parfait pour remplacer ou appuyer mon Moleskine et style Fisher.

Premier arrêt : Le «Architect’s Wallet» de form-function-form
architect-wallet_2012-10_03
Portefeuilles minimaliste qui incorpore un Fisher Bullet et un minicahier Moleskine. Mais, un des commentaires mentionne que ledit cahier n’est pas très robuste et se déchire rapidement avec l’usure.

Une autre option provient d’Etsy, le marché des artisans du Web, le Parc Sloper de de la boutique OneStarLeatherGoods. L’amélioration consiste au rabat en cuir sur le mini cahier Moleskine mais le stylo est le plus petit «clandestin» de Fisher. Un peu cher et probablement pas adapté à mon Fisher Bullet.
onestarleather

Sur Etsy aussi, il y a encore Just Wanderlust qui offre «Ordre du jour», qui permet d’ajouter le cahier reporter de Moleskine.

Ou encore, il y a les étuis en cuir pour mon carnet Moleskine Reporter (que j’aime vraiment beaucoup). Comme chez Renaissance Art (sans étui pour crayon).

Il faut dire que je suis probablement assez zélé pour trouver un maroquinier local (ou ceux sur Etsy) pour concevoir une solution qui me convienne parfaitement !

Finalement, j’ai décidé de créer un kit séparé avec mes «essentiels» de chasse / plein-air. La cure minceur a fait que mon Moleskine retrouve sa taille de jeunesse Mais le problème est que mon style risque de tomber du carnet si je le laisse simplement dans la poche. Alors, j’ai laissé le sac ziploc plié et j’insère le style dedans. Ce n’est pas exactement digne de James Bond, mais ça fonctionne…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s